Un Polonais avait épousé une Canadienne

Un Polonais avait épousé une Canadienne après avoir séjourné au Canada pendant un an environ et, bien que son anglais soit loin d’être parfait, le couple s’entendait bien.

Un jour, cependant, il se précipite dans le bureau d’un avocat et lui demande s’il peut arranger un divorce pour lui…. “très rapidement !!!”.

L’avocat explique que la rapidité du divorce dépend des circonstances et pose les questions suivantes :

Avocat : “Avez-vous des motifs ?!”

Homme polonais : “Un hectare et demi et une belle maison de trois chambres !”

Avocat : “Non, je veux dire quel est le fondement de l’affaire ?!”

Homme polonais : “Elle est faite de béton, de briques et de mortier !”

Avocat : “Est-ce que l’un de vous a une vraie rancune ?!”

Homme polonais : “Non, nous avons un abri de voiture… pas besoin de rancune !”.

Avocat : “Je veux dire, comment sont vos relations ?!”

Homme polonais : “Toutes mes relations vivent en Pologne !!”

Avocat : “Y a-t-il de l’infidélité dans votre mariage ?!”

Homme polonais : “Oui… nous avons une chaîne stéréo haute fidélité et un lecteur DVD avec un son surround 6.1 !”

Avocat : “Non, je veux dire est-ce que votre femme vous bat ?!”

Homme polonais : “Non, je suis toujours debout avant elle !”

Avocat : “Pourquoi veux-tu divorcer ?!”

Homme polonais : “Elle va me tuer !!!!”

Avocat : “Qu’est-ce qui te fait penser ça ?!”

Homme polonais : “J’ai des preuves !”

Avocat : “Quel genre de preuve ?!”

Homme polonais : “Elle va m’empoisonner. Elle a acheté une bouteille à la pharmacie et j’ai lu l’étiquette. Ça disait…

DISSOLVANT DE VERNIS ! !!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *